Le Blog 

 

L’inconfort digestif est de plus en plus répandu ; reflux gastrique, ballonnements, transit trop rapide ou trop lent, inflammations, sont très fréquents. Nombres de fonctions primordial en dépendent, tel que l’assimilation des nutriments, l’élimination des déchets, le renforcement de l’immunité, la fabrication de la sérotonine (neurotransmetteur) et de certaines vitamines dans la flore intestinale.

 

 

Comment faciliter la digestion

Le système digestif commence dans la bouche et fini dans l’anus. Il faut en prendre soin en l’aidant au mieux pour bénéficier d’une bonne digestion.

 

Tout commence par la bouche et en particulier par vos dents, qui sont normalement aux nombre de 32; il faut donc les utiliser.

Mâchez ! et mâchez encore ! Environ 20 à 30 fois à chaque bouchée jusqu’à rendre les aliments presque liquides en bouche avant de les avaler. Cela peut paraitre fastidieux mais votre estomac vous remerciera de vous lui faciliterez le travail.

 

Les glandes salivaires en produisant des enzymes (amylase) permettent une prédigestion des aliments et en particulier des glucides. En devenant un bon élève alors adieu les ballonnements et bonjour le bien être digestif.

 

Par contre les cancres verront leurs aliments peu mâchés arriver dans l’estomac et les intestins. Alors tous le travail reviendra à la flore intestinale et au colon. Ces derniers redoubleront d’effort pour scinder ces grosses molécules souvent par fermentation. C’est là que se produise les ballonnements et la production de gaz.

 

Mes conseils :

  • Mangez des aliments sains et de qualités en préfèrent ceux d’origine biologique. Les aliments industriels sont trop gras, trop salés ou trop sucré et provoquent une digestion plus longues et inconfortable.

  • Adaptez vos repas à votre activité. Inutile de manger trop de glucide (pain, pâtes, céréales…) si vous travaillez dans un bureau.

  • Ne mangez pas jusqu’à satiété pour garantir que la quantité de vos sucs digestifs soit suffisante et que la digestion soit fluide et rapide. Vous éviterez ainsi la somnolence d’après repas.

  • Buvez avant ou après les repas. Boire pendant dilue les sucs digestifs.

  • Evitez les eaux pétillantes qui modifie la pression dans l’estomac.

  • Oubliez le petit café de fin de repas. En effet en détectant la caféine l’estomac se vidange et arrête sa digestion.

  • Ne faites rien d’autre que manger. Pas de lecture, de smartphone ou ordinateur. Prenez plaisir à manger en savourant votre délicieux repas.

  • Mangez au calme et pas dans un environnement stressant sinon votre système neuro végétatif risque de perturbé les organes producteurs de sucs digestifs (glandes salivaires, estomac, foie, pancréas).

  • Surtout mâchez, lentement, chaque bouchée…

 

 

Prenez également bien soin de votre bouche. Elle ne doit pas être un nid à bactéries. Il faut se laver les dents après chaque repas pour éviter que l’acidité n’endommage l’émail. Pensez aussi à vous racler la langue avec une spatule ou une pince à langue.

 

Comment mieux digérer Delphine Thuaire Naturopathe

 

 

 

Voyage d’un aliment dans notre système digestif

Après être passé dans la bouche, les aliments descendent dans œsophage vers l’estomac. Là un milieu très acide composé d’acide chlorhydrique et de pepsine découpe les protéines en petit morceau pour les pré-digérer. Ce bain acide en profite pour éliminer les germes et les bactéries.

 

Attention un fort stress peut détériorer le mucus qui protège la muqueuse de l’estomac et entrainer ainsi des ulcères.

 

Après l’estomac, direction le duodénum qui est la première partie de l’intestin grêle.

 

Le foie et le pancréas se mettent à produire de la bile et des enzymes digestives. Ces hormones sont envoyées dans l’intestin pour poursuivre la digestion. La bile va émulsionner les graisses pour les rendre assimilable et la lipase (enzyme produite par le pancréas) va finir de les assimiler et de les transformer.

La bile va également permettre l’absorption des vitamines liposoluble (A, D, E,

K). Elle est en partie stockées dans la vésicule biliaire où elle est dix fois plus concentrée que dans le foie. D’où l’importance de la vésicule.

 

Le foie joue également un rôle très important dans la détoxification. Mais cela a fait l’objet d’un autre de mes articles sur ce Blog : "Pourquoi détoxifier son foie ?"

 

Mes conseils :

  • Evitez de boire trop d’alcool qui est l’un des principaux toxiques éliminés par le foie

  • Ne mangez pas trop gras, surtout les graisses cuites qui vont saturer rapidement le foie

  • Faite de l’exercice physique pour stimuler la filtration du sang par le foie

  • Commencez vos repas par une crudité avec de bonnes huiles

  • Ne mangez pas à part égale des protéines et des féculant. Divisez en deux la part des féculant et ajoutez des fibres (légumes). Voir mon article : « Comment composer votre assiette idéale ».

 

 

En suivants les quelques conseils donnés dans cet article, vous devriez éviter les problèmes digestifs.

Si vos problèmes persistent, consultez un naturopathe spécialisé dans les troubles digestifs. Il vous aidera à corriger vos mauvaises habitudes, vous proposera un rééquilibrage alimentaire adapté à vos besoins t vous accompagnera sur le chemin d'un meilleur conford digestif.

 

 

 

détox du foie 

solutions naturelles constipation

SOPK naturopathie

ménopause naturopathie

qu'est-ce que le sopk

intolérance fodmaps naturopathie

intolérance au lactose naturopathie