LE BLOG 

 

La ménopause est physiologiquement tout à fait naturelle. En moyenne, elle commence vers 50 ans et s’accompagne de désagréments que l’on peut adoucir avec la naturopathie.

 

 

Fonctionnement des cycles de la femme :

Le cycle féminin dure 28 jours en moyenne et se divise en trois parties :

  • La première partie du cycle, encore appelé « phase folliculaire,

  • Vers le 14ème jour du jour, se produit l’ovulation,

  • Et la deuxième partie du cycle, ou « phase lutéale.

Dans la première partie du cycle, les ovaires vont sécréter de l’œstrogène et fabriquer l’ovule qui va être expulsé vers les trompes de Fallope et l’utérus. Cet ovule va grandir dans un follicule, d’où le nom de cette première phase.

 

Les ovaires dépendent de l’hypothalamus et de l’hypophyse qui sont deux petites glandes situées à la base du cerveau.

L’hypophyse sécrète :

  • la FSH (Folliculin Hormone) qui va stimuler le follicule afin de fabriquer l’ovule,

  • la LH (Lutein Hormone) qui va stimuler le corps jaune.

 

Lors de l’ovulation; au 14ème jour du cycle, ces deux hormone vont augmenter soudainement ; ce qui va déclencher l’ovulation.

Lors de la phase lutéale, le follicule qui contenait l’ovule va se transformer en « corps jaune ». Ce dernier va fabriquer de la progestérone.

S’il n’y a pas de fécondation, le corps jaune meure, la progestérone chute et les règles vont arriver.

 

 

Qu’est-ce que la préménopause ?

Avant la ménopause, il y une période que l’on nomme la « préménopause » qui est caractérisé par le premier dérèglement du cycle menstruel. Cette période à une durée moyenne de 2 à 5 ans selon les femmes et c’est très souvent une période inconfortable.

 

Les règles peuvent s’allonger ou se raccourcir ou simplement ne pas venir, car le nombre d’ovocytes diminuent et l’ovulation se fait mal ou est irrégulière. Les cycles peuvent également être plus court ou plus long.

Lorsque la réserve d’ovocytes est épuisée, l’ovulation s’arrête définitivement et c’est la ménopause. Après 1 an sans règle, le diagnostic de ménopause est posé car aucun dosage ne permet de le faire de manière formel et définitive.

 

La préménopause c’est également la découverte des désagréments. Il faut apprendre à vivre avec, avec toutes les craintes que cela peut engendrer. Il pourra y avoir :

  • Une impression de « gonfler »,

  • De la rétention d’eau,

  • Des seins gonflés et sensibles,

  • Des règles abondantes,

  • Des règles douloureuses,

  • Absence de règle,

  • Bouffées de chaleurs,

  • Prise de poids,

  • Des fibromes, mastoses, kystes aux ovaires ou aux seins, polypes utérins, nodules mammaires…

 

Delphine Thuaire naturopathe - Accompagner la ménopause avec des solutions naturelles

 

Qu’est-ce que la périménopause ?

Elle comprend la préménopause, ainsi que toute la période qui précède le diagnostic de la ménopause.

 

 

Qu’est-ce que la ménopause ?

La ménopause correspond à l’arrêt des règles avec la fin de l’ovulation. C’est pourquoi c’est également la fin de la fertilité chez la femme.

 

Toute les femmes naissent avec un certains nombres prédéfini d’ovocytes (cellules qui permettent de fabriquer des ovules). Aux alentours des 50 ans, ces ovocytes sont épuisés, ce qui va déclencher l’installation de la ménopause.

 

Avec les carences hormonales, certains phénomènes physiologiques vont apparaitre :

  • Seins moins toniques,

  • Diminution ou augmentation du volume des seins,

  • L’utérus va s’atrophier petit à petit,

  • Sécheresse vaginale.

 

Egalement certains troubles plus ou moins importants :

  • Difficultés d’endormissement,

  • Réveils nocturnes,

  • Bouffées de chaleur diurnes ou nocturnes,

  • Céphalées,

  • Palpitations,

  • Fatigue, baisse d’énergie,

  • Irritabilité,

  • Anxiété,

  • Dépression,

  • Hypersensibilité avec des pleurs faciles,

  • Difficultés de concentration,

  • Diminution du désir sexuel,

  • Cheveux secs

  • Peau moins tonique, moins élastique.

Tout cela est bien évidemment source d’angoisse et de motifs de consultations.

Il faudra être également, plus attentif à son alimentation et son hygiène de vie.

 

Delphine Thuaire naturopathe Accompagner la ménopause avec des solutions naturelles

 

Attention à l'alimentation

Il faudra être également, plus attentif à son alimentation et son hygiène de vie.

En effet, la femme est mieux protégé grâce à ses hormones sur le plan cardio-vasculaire que les hommes. Mais après la ménopause, ce risque devient pratiquement le même que pour les hommes, car cette protection cesse.  

La ménopause n’augmente pas forcément le risque cardio-vasculaire chez les personnes qui ont une bonne hygiène de vie. Par contre en cas de sédentarité, de surpoids et ou de tabagisme, la ménopause va accentuer ce risque.

 

Après cette période, il est constaté chez la femme, une augmentation :

  • de la résistance à l’insuline,

  • de l’obésité abdominale, plus à risque des troubles cardiaques,

  • de la tension artérielle

Une baisse :

  • de la fluidité sanguine, amenant plus de risque de caillots (infarctus, AVC).

 

 

Existe-t-il des solutions naturelles ?

Les femmes vives des ménopauses différentes et évolutive, par conséquent il n’existe pas de recette standard.

Par une étude approfondie de vos troubles, aidé de mon expérience en qualité de naturopathe spécialisée dans les troubles génitaux, je suis en mesure de vous accompagner en vous conseillant la meilleure solution adaptée pour votre ménopause. 

Ensemble nous mettrons en place des solutions afin de rendre cette phase délicate de votre vie de femme, le moins inconfortable possible.

 

On se retrouve bientôt pour en parler ?

 

 

Le naturopathe intervient en complément de la médecine conventionnelle et n'a pas vocation à établir un diagnostic, ni de modifier ou de se substituer à un traitement médical ou psychologique.

détox du foie 

solutions naturelles constipation

SOPK naturopathie

ménopause naturopathie

qu'est-ce que le sopk

intolérance fodmaps naturopathie

intolérance au lactose naturopathie